SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Record du Pacifique

Kazuhiro Nishimura embarque sur Geronimo

Ancien du Nippon Challenge, le Japonais découvre le multicoque à la française

jeudi 6 avril 2006Redaction SSS [Source RP]

Comme lors de ses précédents parcours, le trimaran aux couleurs de Capgemini / Schneider Electric embarque des équipiers étrangers. Parmi eux, Kazuhiro Nishimura est un des marins japonais les plus reconnus. Habitué du match racing et des régates au contact, le japonais découvre avec Geronimo le multicoque grandeur nature.

À 51 ans, Kazuhiro Nishimura est riche d’un CV nautique long de trois pages. Depuis 1973, Kazu enchaîne les régates et les projets. Devenu spécialiste du match racing, il a disputé la Coupe de l’América en 2000 à bord de Nippon Challenge en tant que boat captain. Son expérience de la course au large, qu’il qualifie de "plus limitée", est déjà impressionnante : Fastnet Race, Sydney Hobart, Transpac et bien d’autres parcours. Originalité du personnage, il fût le premier et dernier en date à inscrire un bateau nippon au Tour de France à la voile en 1992. "Un pays magnifique où la régate est vraiment ancrée dans les moeurs. "

Pour sa première expérience en multicoque, Kazu se dit "très impressionné par Geronimo. Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir ce type de bateau. Quand j’ai appris que Geronimo aller venir au Japon, je suis rentré en contact avec l’équipe et cela s’est fait très vite. Maintenant que je suis à San Diego, j’avoue que je suis un peu intimidé. Ce bateau dégage une impression de puissance et de vitesse Vitesse #speedsailing et je me demande vraiment comment cela va se passer. Mais je suis heureux de naviguer à son bord car c’est une expérience vraiment nouvelle. Je connais Olivier de Kersauson de nom, il est très connu dans le monde de la voile tout comme Titouan Lamazou avec qui j’ai été en contact à une certaine époque.

Quant à son intégration dans un équipage majoritairement français, elle s’est faite rapidement : " L’équipage est vraiment sympathique, ils sont très proches les uns des autres, ils connaissent bien le bateau et sont très efficaces." Didier Ragot est lui aussi ravi : " Kazu est un vraiment quelqu’un de sympa. Mais en dehors de cela, il est important pour nous d’avoir quelqu’un qui connaît très bien le Japon , sa météo et ses pièges. Même si il ne connait pas les multicoques, son expérience nautique est impressionnante. C’est un grand Monsieur"

Pour préparer la venue de Geronimo dans son pays, Kazuhiro Nishimura a travaillé sur la logistique et la communication Communication #Communication pour l’arrivée du trimaran à Yokohama. Et bien qu’au Japon, la voile reste peu connue, " je suis certain qu’avec Geronimo, si nous battons le record Record #sailingrecord , les médias seront présents. Notre pays s’éveille peu à peu, le passage d’Ellen MacArthur a suscité de l’intérêt car ces bateaux sont vraiment inconnus dans nos régions."

Si Kazu n’a pas de projets en matière de multicoque, il s’affaire à la construction de "Beecom" un monocoque de 65 pieds à quille basculante qu’il aimerait faire naviguer...en Europe. " Et j’espère avec des équipiers de Geronimo."

Info Vincent CAUMES (RivaCom)



A la une