SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Cap Istanbul

De Nice à la Turquie : une 3e édition bien rangée

Retour sur les 1660 milles du parcours la a 1re édition en solitaire

vendredi 10 octobre 2008Redaction SSS [Source RP]

On avait coutume de dire que l’aventure passait par un cap à l’ouest et voilà que l’Orient s’ouvre aux étraves des coureurs du circuit Figaro. Finale du Championnat de France de Course au Large, la course a été acharnée, fertile en rebondissements. Elle a aussi marquée une belle aventure humaine symbolisée par cette petite caravane des préparateurs, des organisateurs et des médias associés dans la même « galère ».

Une chose est d’ores et déjà certaine : cette troisième édition a définitivement consacré les lettres de noblesse de la course au sein d’un calendrier pour le moins exigeant. Retour sur un parcours en cinq étapes entre Nice et Istanbul, en passant par Cagliari (Sardaigne), Marzamemi (Sicile), Aghios Nikolaos (Crète) et Bozcaada (Turquie)…

Nice-Cagliari : sprint sous spi

La première étape menait les concurrents de Nice à Cagliari au sud de la Sardaigne. Commencée sur un tempo moderato, elle s’est vite transformée après vingt heures de course en une folle cavalcade au large des côtes de Corse et de Sardaigne. Sous spinnaker par trente à trente-cinq nœuds de vent, les concurrents de la « Capitale Européenne de la Culture – Cap Istanbul » ont avalé les milles avec gourmandise. Pointé à tête à l’issue de la première nuit de course Paul Meilhat (TS Régate-Créteil Val de Marne) confirmait tout le bien qu’on pouvait penser de lui, tandis que les gros bras de la course commençaient à sortir du bois. Eric Drouglazet (Luisina), bien campé sur une option ouest, emportait la mise devant un groupe de furieux emmenés sur la route directe par Nicolas Bérenger (Koné Elevators), déjà présent aux avant-postes.

Cagliari-Marzamemi : sauvetage heureux

On retiendra deux choses de cette deuxième étape. En premier lieu, c’est bien évidemment l’incroyable sauvetage de Christophe Bouvet (Sirma), récupéré de nuit plus de quatre heures après avoir été éjecté par-dessus bord de son voilier. Et le sauveteur est… Paul Meilhat (TS Régate-Créteil Val de Marne) qui, décidément, se sera rapidement forgé des souvenirs pour sa première participation à une course du circuit Figaro. Mais plus que l’anecdote, c’est la solidarité unanime des coureurs et le professionnalisme de tous, coureurs et organisateurs qui a permis de retrouver Christophe vivant. Autre belle surprise, la victoire d’Antonio Pedro da Cruz qui après plusieurs années sur le circuit Figaro qui signe là une authentique performance au prix d’une option audacieuse.

Marzamemi-Aghios Nikolaos : la victoire au féminin

La plus longue étape de la course, un parcours hauturier de tous les dangers, long de 540 milles (1000 km) entre la Sicile et la Crète. À peine ont-ils rejoint la mer Ionienne qui sépare l’Italie de la Grèce que les 28 solitaires engagés ont rompu les rangs pour s’étaler en latitude : deux groupes se sont formés. D’un côté, un groupe aux abords de la route directe et de l’autre, 50 milles plus bas les plus opportunistes qui ont vu et cru en des vents portants plus établis. Une dépression orageuse malmène ensuit la flotte sommée de courber l’échine au louvoyage dans une mer Ionienne dans tous ses états. Isabelle Joschke (Synergie) aux commandes de la flotte depuis déjà plus de 24 heures, s’offre les honneurs d’un passage en tête à la porte d’Antikythira au nord-ouest de la Crète. Elle s’offre la victoire dans la nuit. Elle devient la première femme à signer un tel succès, une victoire d’étape, sur le circuit Figaro réputé pour forger les meilleurs talents solitaires. Elle réalise là un sans faute et décroche une victoire qui fera des vagues...

Aghios Nikolaos-Bozcaada : des arrivées serrées

Initialement prévu le vendredi 3 octobre à 11h00, le départ de la 4e étape a été reporté une au samedi 4 octobre à 16h00. Un skipper manque à l’appel : Eric Drouglazet qui s’est blessé lors d’une mauvaise chute en scooter. La flotte n’a pas tardé à rejoindre les Cyclades. Au petit matin du dimanche 5 octobre, en chef de file, Erwan Tabarly (Athema) ouvre la marche entre Karos et Amorgos. Les écarts sont infimes et seuls 10 milles séparent le premier du dernier. Détaché, aux avant-postes depuis la sortie de la baie d’Aghios Nikolaos Erwan Tabarly tamponne ensuite dans une bulle sans vent entre les îles Psara et Chios. Malgré les caprices du vent et le regroupement de la flotte, il tient bon et l’emporte de justesse. 63 secondes le séparent de Gildas Morvan, 2e sur Cercle Vert, suivi de son côté par François Gabart (Espoir Région Bretagne) qui complète le podium.

Gallipoli-Istanbul : le Bosphore accueille ses vainqueurs

C’est l’étape de tous les enjeux, celle qui doit désigner le vainqueur final de cette transméditerranéenne en solitaire. Après un convoyage de 60 milles au moteur à travers les Dardanelles et un répit dans la compétition apprécié de tous, la flotte rejoint la zone de départ de cette 5e étape à 5 milles dans l’est de Gallipoli. Parée pour la conquête d’Istanbul ! Dans un léger flux d’est-nord est de 6-7 noeuds, les 27 solitaires reprennent le fil de la régate. Devant les étraves : un peu plus de 100 milles à travers la mer de Marmara au louvoyage sur une mer courte, hachée avec des creux de 1,5-2 mètres. Pour autant, la compétition bat toujours son plein augurant un final grandiose : la flotte très groupée progresse en rangs très serrés et bien malin qui peut prédire qui s’adjugera les honneurs de ce final âprement disputé. On connaît la suite : Thierry Chabagny (Suzuki Automobiles) s’offre la primeur et les honneurs du Bosphore. Nicolas Bérenger (Koné Elevators) arrache la victoire au général. Gildas Morvan (Cercle Vert) et François Gabart (Espoir Région Bretagne) complètent le podium…

Info presse Welcome On Board / www.capistanbul.com


Classement général Final Cap Istanbul 2008

Clt N° Bateaux Skippers Temps de course Écart au premier
- 1 68 Kone Elevators Nicolas Berenger 10j 06h 08min 28s 00s
- 2 4 Cercle Vert Gildas Morvan 10j 07h 14min 31s 01h 06min 03s
- 3 25 Espoir Région Bretagne François Gabart 10j 07h 21min 51s 01h 13min 23s
- 4 92 Suzuki Automobiles Thierry Chabagny 10j 07h 50min 05s 01h 41min 37s
- 5 30 Capitol Marc Emig 10j 08h 00min 08s 01h 51min 40s
- 6 3 Le Comptoir Immobilier Gildas Mahe 10j 08h 01min 40s 01h 53min 12s
- 7 18 Athema Erwan Tabarly 10j 10h 02min 08s 03h 53min 40s
- 8 31 Docteur Valnet Aromathérapie Laurent Pellecuer 10j 10h 17min 08s 04h 08min 40s
- 9 97 DCNS 97 Christopher Pratt 10j 11h 11min 35s 05h 03min 07s
- 10 47 Baïko Antonio Pedro da Cruz 10j 13h 32min 27s 07h 23min 59s
- 11 26 Theolia Robert Nagy 10j 12h 36min 14s 06h 27min 46s
- 12 10 Distinxion Automobile Fréderic Duthil 10j 13h 15min 18s 07h 06min 50s
- 13 94 Macif Gérald Veniard 10j 13h 22min 04s 07h 13min 36s
- 14 40 Banque Populaire Jeanne Grégoire 10j 13h 34min 38s 07h 26min 10s
- 15 1 Financo Nicolas Troussel 10j 13h 42min 17s 07h 33min 49s
- 16 9 Gedimat Armel Tripon 10j 14h 02min 22s 07h 53min 54s
- 17 2 Défi Mousquetaires Thomas Rouxel 10j 14h 42min 04s 08h 33min 36s
- 18 19 Synergie Isabelle Joschke 10j 14h 43min 14s 08h 34min 46s
- 19 62 DCNS 62 Romain Attanasio 10j 15h 38min 47s 09h 30min 19s
- 20 35 TS Régate Créteil Val de Marne Paul Meilhat 10j 16h 12min 06s 10h 03min 38s
- 21 32 AGIR Recouvrement Adrien Hardy 10j 16h 36min 13s 10h 27min 45s
- 22 33 Degrémont Suez Environnement - Source de Talents Jean-Charles Monnet 10j 19h 39min 34s 13h 31min 06s
- 23 79 L’Esprit d’Équipe Eric Péron 10j 20h 24min 18s 14h 15min 50s
- 24 7 Luisina Design Eric Drouglazet
- 25 86 Entreprendre (Lafont Presse) Matthieu Girolet 10j 23h 46min 23s 17h 37min 55s
- 26 13 M@rseilleEntreprises Jean-Paul Mouren 10j 19h 54min 44s 13h 46min 16s
- 27 65 Nanni Diesel Louis Maurice Tannyère 11j 07h 56min 08s 01j 01h 47min 40s
- 28 28 Senoble Arnaud Godart-Philippe 11j 11h 24min 37s 01j 05h 16min 09s
- 29 17 Sirma Christophe Bouvet



A la une