SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

7 - 1 : Grand spectacle en baie San Francisco pour les régates 9 et 10

ORACLE TEAM USA remporte son 3e Match et prend un premier point

dimanche 15 septembre 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

En cette sixième journée de finale de la 34e America’s Cup, ORACLE TEAM USA a signé sa plus belle course, en tête du départ jusqu’à la ligne d’arrivée, en s’imposant 47 secondes devant Emirates Team New Zealand. Le Defender a enfin décroché son premier point au tableau en s’adjugeant sa seconde victoire consécutive tandis que le Challenger a remporté la seconde manche du jour, au terme d’un incroyable match au coude-à-coude.

Emirates Team New Zealand mène toujours le score 7 à 1, en raison de la pénalité imposée à l’équipe américaine par le Jury International. La première équipe qui totalisera 9 points remportera la 34e America’s Cup. Les Kiwis sont donc à deux points du sacre tandis que les Américains doivent encore en aligner huit, s’ils souhaitent conserver leur trophée et leur titre.

« Si vous n’avez pas apprécié les courses aujourd’hui, vous devriez suivre un autre sport », a déclaré le skipper d’Emirates Team New Zealand Dean Barker (41 ans, NZL) qui participe à sa quatrième America’s Cup, à propos des duels exceptionnels auxquels se sont livrés les deux finalistes.

« Je vous confirme que ces régates sont les plus intenses de toute ma carrière » ajoute le tacticien d’ORACLE TEAM USA Ben Ainslie (36 ans, GBR) quadruple médaillé d’or olympique.

Jimmy Spithill (34 ans, AUS), le skipper d’ORACLE TEAM USA ajoute :

« Je salue l’incroyable travail des gars à bord. Ils ont vraiment tout donné. Ce fut très physique ». « Hier soir, nous avons mis au point un plan pour prendre les commandes dès le départ. Je dédie cette victoire à notre coach Philippe Presti (48 ans, FRA) ».

« L’AC72 est un bateau évolutif. Comme dans tous les autres sports automobiles, que ce soit en F1 ou en MotoGP, vous êtes en apprentissage constant à bord » commente Jimmy Spithill à propos du catamaran à aile de 22 mètres, dont le premier modèle fut mis à l’eau il y a tout juste un an. « Nous entrons enfin dans le vif du sujet en nous confrontant à un adversaire de taille. Nous découvrons de nouveaux aspects lors de chaque sortie. L’important est de s’adapter et de savoir aller de l’avant. Ce soir encore nous avons une longue liste de points à optimiser à bord ».

Suite à leur défaite, Emirates Team New Zealand est cependant revenu galvanisé dans le second duel, en gagnant la 10e course avec 17 secondes d’avance face à ORACLE TEAM USA. Sur le 3e bord décisif au près, pas moins de trois changements de leader et des croisements intenses ont coupé le souffle des 35 000 visiteurs présents sur les deux sites de l’America’s Cup, en ce dimanche ensoleillé lors de cette deuxième manche du jour ponctuée par de nombreux rebondissements.

Lundi la journée est ‘off’. Rendez-vous mardi pour les 11e et 12e courses programmées à 13h15 et à 14h15, heure locale. Les Néo-Zélandais pourraient remporter la 34e America’s Cup à la fin de cette prochaine journée de courses tandis que l’actuel defender américain doit encore totaliser huit victoires pour prétendre à conserver son titre et le trophée.



A la une