SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

FF Surf

France Surf : Titouan Puyo et Olivia Piana champions de France de longue distance à Hossegor

mardi 1er novembre 2016Information FF Surf

Champions de France et d’Europe de longue distance en titre, Titouan Puyo et Olivia Piana ont remporté les championnats de France de la spécialité (12 km) ce lundi sur le lac de Hossegor (Landes). Plébiscitée par les coureurs, la course s’est disputée sous un superbe soleil et a été fortement appréciée du public venu nombreux sur les berges.

Pari réussi pour la Fédération Française de Surf et le Hossegor Surf Club. Après une beach race mémorable dimanche, puisque disputée dans des vagues de 2m50 sur le spot de la Nord, la longue distance de ce lundi restera elle aussi gravée dans les annales. Lancée en milieu d’après-midi, la course de 12 km aura permis de suivre de très près la centaine de Supeurs sélectionnés à l’issue la saison fédérale.

Water start en pleine lumière

Dès le « water start » (départ dans l’eau) depuis le Parc Rosny à proximité du centre ville de la station balnéaire des Landes, les positions étaient établies : le Calédonien Titouan Puyo et le Nordiste Arthur Arutkin en tête, suivis d’un paquet de concurrents parmi lesquels on pouvait apercevoir les jeunes Martin Vitry, Martin letourneur, Arthur Daniel ou encore Jérémy Teulade. Partis face au sud, les concurrents viraient entre les deux ponts pour remonter plein nord vers le fond du lac. Bénéficiant de la remontée d’eau, les meilleurs accentuaient leur avance et un groupe d’une quinzaine de Supeurs se détachaient à mi parcours.

Piana s’envole rapidement

Parties une minute après les messieurs, les dames avaient elles aussi 12 km à couvrir. En tête dès les premiers coups de pagaies, la Méditerranéenne Olivia Piana, déjà victorieuse la veille dans les vagues de l’océan, se propulsait très vite devant ses principales adversaires, la Bretonne Amandine Chazot et la Varoise Mélanie Lafenêtre.

Puyo, l’intérieur gagnant

A mi-course, le podium messieurs se dessinait déjà : Puyo, Arutkin, Vitry et Letourneur. Idem chez les dames avec Piana, Chazot et Lafenêtre. Au retour vers le Parc Rosny, le suspense demeurait entier chez les messieurs. Arutkin était une demi-planche devant Vitry. Au prix d’un effort physique et pour respecter sa tactique, Puyo doublait l’avant-dernière bouée dans le sillage d’Arutkin. Dans le sprint final, le Calédonien faisait l’intérieur sur la dernière bouée pour filer droit vers l’arrivée qu’il franchissait une seconde avant le Nordiste. Les deux jeunes Martin Vitry et Martin Letourneur, impressionnants tout au long du week end landais, coupaient la ligne dans cet ordre cinq secondes derrières les deux ténors du Sup français.

Direction Fidji pour l’équipe de France

Quelques minutes plus tard, Piana s’imposait chez les dames avec près de trois minutes d’avance sur Chazot et concluait son championnat avec un second titre en vingt-quatre heures.

Puyo-Arutkin-Piana, le trio de Supeurs est fin prêt pour les championnats du monde des Fidji qui débutent dans une dizaine de jours dans le Pacifique Sud.


- Les résultats complets ici ==> RÉSULTATS CDF

RÉACTIONS

Titouan Puyo (champion de France longue distance) : « J’ai essayé de m’échapper au début, je savais que ça risquait de finir au sprint, ce que je n’aime pas. Mais j’ai senti que ça n’allait pas tenir. Les autres sont revenus vers moi. Je savais qu’il allait falloir que je me place sur les derniers mètres. Je tourne derrière Artur Arutkin à l’avant-dernière bouée, je le double à la dernière. Ça marche ! je me suis pas mal entraîné ces derniers temps. Je n’ai sans doute pas fait les pauses qu’il aurait fallu avant les championnats de France, car je pensais beaucoup aux Mondiaux de Fidji (12-20 novembre). Je vais maintenant bien me reposer avant le départ. J’avais coeur de prendre ma revanche aujourd’hui. Hier (samedi), on a bien ramassé. Mais c’était tellement fun dans les vagues que je ne regrette rien. Même si je suis resté assez longtemps sous l’eau (rires). Aujourd’hui (dimanche), il fallait faire cette course sur le lac pour le côté convivial et le public. Même si je n’aime pas forcément l’eau plate. J’avais ma famille qui était là, ma grand-mère de 90 ans qui m’a vu passer tout près. Chapeau pour les championnats de France cette année : le downwind à Crozon en 14 pieds, la beach race samedi dans les vagues, la longue distance sur le lac aujourd’hui. Il y a des pratiquants qui font du lac toute l’année, il faut aussi penser à eux. On part dans une semaine pour les Mondiaux de Fidji. On a une équipe complète cette année et on vise le podium par nations. »

Olivia Piana (championne de France de longue distance) : « Je pensais moins me faire plaisir que ça. Il y avait pas mal de courant avec la marée montante. Je suis partie pas trop fort. Avec Amandine Chazot, on a bien longé les berges, remonté le courant. Après la première chicane, je me suis échappée. C’était vraiment sympa avec toutes ces petites ondulations. J’ai bien géré la course. J’ai bien négocié toutes les différentes parties. J’ai même pu remonter des garçons. Merci pour cette idée. L’océan aurait sans doute était moins sympa pour les encouragements du public tout au long du parcours. C’était super : le village, le public, le soleil. Je pars dans une semaine pour les Mondiaux de Fidji. Je n’en reviens toujours pas. Si on m’avait dit que je serais à Fidji il y a quelque mois. C’est une destination incroyable. Je suis en forme. J’ai pu me comparer à certaines des meilleures mondiales il y a un mois en Californie. Je vais m’éclater là-bas et tout donner pour amener au plus loin ce sport qu’on aime. »



A la une