SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class40 Carac 2

Louis Duc : "Le niveau va être très élevé et homogène sur la Route du Rhum avec 15 à 20 skippers en mesure de faire un beau résultat"

lundi 5 février 2018Redaction SSS [Source RP]

2018 est une année particulière pour Louis Duc et la Carac. Elle marque le centenaire de la fin de la Grande Guerre qui a conduit à la création de la mutuelle d’épargne, tandis que se profile, à l’horizon de cette saison sportive, l’épreuve phare de son partenariat voile avec le skipper normand : la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum - Destination Guadeloupe dont le départ sera donné le 4 novembre, de Saint-Malo.

Deux épreuves en solitaire, préparatoires à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum - Destination Guadeloupe, deux autres courses en double et en équipage, propices au partage d’expériences, deux chantiers d’optimisation, des entrainements et, bien sûr, la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum - Destination Guadeloupe : la saison 2018 du skipper du Class40 Class40 #Class40 Carac sera riche et complète.

Louis Duc, skipper du Class40 Class40 #Class40 Carac :

« 2018, c’est l’aboutissement de notre programme avec le bateau. L’an dernier, ce projet a marqué les esprits, on a vu aussi que le bateau pouvait être performant : pas mal d’objectifs ont été remplis, reste à décrocher des résultats sportifs. Nous sommes clairement là pour ça, avec la Carac, cette saison. »

Optimisations

Priorité à la navigation donc pour cette saison 2 du Class40 Carac où régates et entrainements vont se succéder pour Louis Duc. Mais, avant de se jeter à l’eau, impossible pour le skipper de la Carac de ne pas exploiter les enseignements de la saison passée : le Lift40 va passer par la case « optimisation » en ce tout début d’année.

« Le bateau a été mis en chantier, fin-janvier, à Lorient », confirme Louis Duc. « Nous allons travailler sur quelques optimisations... »

Le normand n’en dira pas plus concernant ces améliorations à apporter au premier des Lift40.

Naviguer plus

Dès sa mise à l’eau, prévue mi-mars, le Class40 Carac sera mis en configuration course en vue de la première épreuve de la saison : les 1000 milles des Sables, une toute nouvelle course disputée en solitaire au départ des Sables d’Olonne. Dans la foulée de ce tour de chauffe, Louis enchainera sur le Grand Prix Guyader : trois jours de vitesse Vitesse #speedsailing et de parcours au contact en baie de Douarnenez, en équipage. Cap ensuite sur la Normandy Channel Race, la très disputée course en double de la Class40.

Après ces premiers mois de confrontations en course et en entrainement, la Drheam Cup Destination Cotentin, 750 milles en solitaire entre la Trinité-sur-mer et Cherbourg, qualificative pour la Route du Rhum, sera l’occasion d’une ultime comparaison avec la concurrence avant le grand rendez-vous de l’automne.

« Le niveau va être très élevé et homogène sur la Route du Rhum »

Louis Duc, skipper du Class40 Carac :

« L’objectif est de naviguer au maximum. Après une première session d’entrainements à Lorient Grand Large, la saison débute avec une épreuve en solitaire ce qui est vraiment intéressant. On devrait y retrouver les bateaux les plus prêts, nous ne serons peut-être pas très nombreux, mais ce sera qualitatif. Cela permettra de voir le niveau de chacun, en solitaire.

En juillet, la Drheam Cup - Destination Cotentin, qualificative pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, devrait réunir tout le monde, nouveaux bateaux et nouveaux coureurs inclus : ce sera un excellent test. Il faudra être prêt.

Tout le monde est à surveiller : il y a ceux que l’on connait déjà comme Maxime Sorel, Aymeric Chappellier, Sam Goodchild... mais il y aura aussi trois vainqueurs de la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire (Kito de Pavant, Yoann Richomme et Nicolas Troussel) ! C’est une première en Class40, cela montre bien l’attractivité et le niveau sans cesse en progression de cette flotte. Le niveau va être très élevé et homogène sur la Route du Rhum avec 15 à 20 skippers en mesure de faire un beau résultat. Il n’y aura absolument rien de joué d’avance, ceux qui auront le plus navigué devraient être les plus à l’aise. »


Voir en ligne : Info presse I.Delaune / www.facebook.com/caracvoile/




A la une