SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

Transatlantique

Transquadra - Martinique : Les premiers attendus vendredi au Marin

mardi 20 février 2018Redaction SSS [Source RP]

9e jour de course pour les quadrasailors et, même si la fatigue se fait entendre dans les messages reçus du large, le rythme reste intense. En tête comme au cœur du peloton, en double comme en solitaire, avec ce qui leur reste de spi où même de pilote pour certains, ils ne lâchent rien... tout en sachant déguster la saveur de chaque mille parcouru au cœur de l’Atlantique.

A moins de 800 milles du but, la flotte de la Transquadra Transquadra #Transquadra - Martinique trace plein ouest depuis 48h dans un alizé à nouveau puissant et régulier. Cette brise devrait encore se renforcer à l’approche de l’arc antillais. Les marins le savent, ils tentent de se préserver en prévision des heures musclées à venir, mais l’intensité de la bagarre est un stimulant auquel peu d’entre eux résistent...

Tous au taquet

« Je suis super content de ma course pour l’instant. L’idée était de s’accrocher aux doubles pour être en mode "attaque" en permanence. C’est un peu crevant mais ça fonctionne ! », écrivait hier Jean-Pierre Kelbert (Léon) 2e des solitaires atlantiques et au coude à coude depuis Madère avec huit duos !

« Ce matin, je vais attaquer un peu car les conditions sont maniables, quelque peu engagées, mais sympas, alors profitons-en pour faire s’exprimer T2C ! », s’amusait Alexandre Ozon (Team 2 Choc) qui caracole toujours en tête.

Jean-Pierre Kelbert écrivait d’ailleurs de lui :

« Alex gère son matelas d’avance et ne montre pas de faiblesses pour l’instant. Il ouvre la voie pour tout le monde et sa performance restera dans les annales ! C’est juste dingue ce binôme bateau/bonhomme ! »

Mais il n’y a pas que la tête de flotte qui soit « au charbon » :

« Nous sommes dans un groupe de poursuivants et nous avons encore quelques places à gagner. Nous trouvons là notre motivation pour faire avancer le bateau du mieux possible. Nous attendons d’ailleurs impatients le résultat de notre travail avec le positionnement des bateaux que nous recevons toutes les 4 heures », Jacques Amedeo et Brice Tailliandier (Sephora Marinepool).

Les révélations du temps compensé

A propos de classements, justement, avec l’approche de l’arrivée, il est temps de se projeter sur les classements en temps compensé, qui feront le classement final.

Chez les Méditerranéens, en solitaire, Frédéric Ponsenard (Coco) est tranquille puisque son rival Bertrand Gassier (Pleine Lune) lui doit du temps... ce qui ne l’empêche pas d’être attentif à sa progression :

« Ce n’est pas 2 milles que m’a repris "Pleine Lune" mais 20 ! Placide notre ami Bertrand ? Un vrai guerrier oui ! J’ai intérêt à aller mettre du charbon si je ne veux pas qu’il me laisse sur place avec sa machine à planer ! »

En double, c’est, assez logiquement, le Sormiou 29 « Voile2Vents » de Frédéric Bonnet et Olivier Poullain (2e en temps réel) qui mène devant Jubilations Corse (en tête en réel ce matin) d’Arnaud Vuillemin et Grégoire Bezie. La paire Montagny/Martinez (Géroul) complète ce podium provisoire, tandis que le duo Caminade/Novara (Chenapan - Airtelis) 3e en réel, serait 4e en compensé.

Pour les solitaires de la flotte Atlantique, le temps réel et le temps compensé sont en phase puisque les JPK 10.10 et les Sun Fast 3600 doivent du temps au Bepox 990. Alexandre Ozon (Team2Choc) garde donc son leadership devant Jean-Pierre Kelbert (Léon) et Frédéric Couture (Be Happy).

Chez les doubles Atlantique, c’est le chamboule tout ! Le duo Labedan/Lemaire (Magellimo) prend la tête (6e en réel, à 33 milles du leader ce matin) devant Atlantic Loisirs (Quenot/Apolda) (10e en réel à 82 milles) et Yuzu (Monin/Belloir) actuellement en tête en réel...

Tout cela sera bien sûr à cumuler aux résultats de la première étape...

Les doubles méditerranéens en tête des 4 flottes

Il est cependant intéressant de noter que, toutes flottes confondues, en temps compensé, le podium gagnant toutes catégories est celui des doubles méditerranéens avec Voiles2Vents en tête (9j 7h 50min de course), suivi des Corses de Jubilations (9j 14h 00min de course) et de Géroul (9j 17h 49min). Coco (Frédéric Ponsenard) serait 4e (9j 21h 21min) et Alexandre Ozon 5e (9j 22h 3min). Instructif !

Plaisirs du large, toujours

Ces calculs sont une chose, la course, bien réelle, en est une autre et c’est elle qui fait tout le piment de la belle aventure Aventure Transquadra Transquadra #Transquadra - Martinique ! Avec le retour de l’alizé, les plaisirs du large font toujours le quotidien des quadrasailors. Ce flux soutenu de secteur nord-est va les accompagner jusqu’au Marin en se renforçant encore, promettant une fin de course tonique. Les premiers sont attendus vendredi en Martinique.

Ainsi va la Transquadra - Martinique, morceaux choisis

Eric Gilbert et Walden Bonpaix (Flash) : « En début de soirée on fête notre semaine en mer au milieu de l’atlantique. DJWALDO est aux manettes de son IPHONE, le carré VIP se situe entre la table du carré et la zone cuisine à l’avant on retrouve trois gros poufs que l’on nomme ici SACASPI. Pour l’apéro ce sera COCA pour tous, sans citron, y’en a plus. La boite ouvre son dancefloor extérieur et la musique explose dans le caisson de basse que constitue le coffre à BIB. Les étoiles envahissent magnifiquement l’ensemble de la coupole céleste. L’ambiance s’apaise ainsi que la musique quand on tombe sur Julien Doré... (merci Marin) »

Olivier Burgaud et Louis Lagadec (LS RESA) : « Les gars du sud se sont rapprochés sauf Bouznik qui s’était fait engluer précédemment, surnommé Bousesnif pour l’occasion, et le groupe repart avec Magellimo derrière nous à 900 m, Jataka dans sa position décalée, Gm5, et se mêle un solitaire Fred Couture sur son fier Be Happy, casaque rouge accompagné de O Calm : bien serré tout ça ! Il n’est pas possible de lâcher quoi que ce soit, la meute rugit ! Il fait nuit et le ciel est clair, illuminé par sa boule à facettes stellaire, le classement vient de nous arriver et les sudistes sont gagnants : Yuzu est à fond, le sirop Monin doit être dopant et le général fait parler la poudre de Agence directe !!! Nos routages nous guident vers une arrivée au nord de la Martinique, inutile de vous décrire les incertitudes planant dans nos cerveaux ramollis par 9 jours de course !!! Il va falloir bien se reposer et attaquer encore ! »

Alexandre Ozon (Team de Choc) : « C’est le paradis sur mer, de la mer un peu formée et du vent... soleil, eau à plus de 25° et...et... donc une douche... que ça fait du bien ! Quel privilège une douche ici, et en plus je me suis rasé. Alors là, c’est royal... Car au vu des conditions à venir, il est fort probable que la prochaine douche sera en Martinique. Voilà, on va analyser la situation et la trajectoire pour les prochains jours. Je vous laisse. Le vent monte, j’y vais ! »


Voir en ligne : Info presse transquadra.com


- Cartographie : http://transquadra.com/positions.php


L’édition 2017 de la Transquadra - Martinique en chiffres

  • 94 bateaux - 162 marins dont 6 femmes
  • 26 solitaires - 68 doubles (presque 1/3 de solitaires)
  • 14 marins étrangers : 7 duos (3 Suisses, 2 Allemands, 1 Espagnol et 1 Belge)
  • 80 au départ de Lorient - 14 de Barcelone
  • Lorient : 23 solitaires - 57 doubles (137 marins)
  • Barcelone : 3 solitaires - 11 doubles (25 marins)

La Transquadra Martinique

  • Transat dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans
  • 9e édition (créée en 1993)
  • 3800 milles de course
  • 2 étapes : Lorient ou Barcelone / Madère - Madère / Martinique
  • 2 départs : juillet 2017 et février 2018
  • 1 arrivée en mars 2018, au Marin

Les grandes dates de la Transquadra Martinique

  • 12 juillet 2017 - Barcelone > Départ étape 1 de la flotte méditerranéenne
  • 15 juillet 2017 - Lorient > Prologue
  • 16 juillet 2017 - Lorient > Départ étape 1 de la flotte atlantique
  • 27 juillet 2017 - Madère > Soirée des équipages
  • 10 février 2018 - Madère > Départ étape 2
  • 2 mars 2018 - Le Marin > Remise des prix

Portfolio



A la une