SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Class40

Nicolas Troussel : "J’ai hâte de naviguer, hâte de voir que tout fonctionne correctement"

mardi 29 mai 2018Redaction SSS [Source RP]

Cette mise à l’eau est l’aboutissement de cinq mois de travail et d’énergie qui auront permis à CORUM et le skipper Nicolas Troussel de donner naissance au Class40 CORUM. Ce nouveau Mach40.3 a quitté le chantier JPS ce lundi 28 mai, et a touché l’eau à 16h, à La Trinité-sur-Mer. Un moment attendu par Nicolas Troussel, impatient de tirer ses premiers bords et de préparer le bateau au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en novembre prochain :

« Cette mise à l’eau ouvre un nouveau chapitre. Jusqu’à présent, nous étions dans la construction et l’organisation. Désormais, nous attaquons la phase des premières navigations, des premières sensations puis des premiers réglages. J’ai hâte de naviguer, hâte de voir que tout fonctionne correctement. Je suis extrêmement fier de porter les couleurs de Corum, solutions d’épargne, et également très impatient de me confronter aux autres », commente le skipper, double vainqueur de la solitaire du Figaro.

Un enthousiasme partagé par Frédéric Puzin, président de Corum, la société d’épargne qui donne son nom au bateau et est son sponsor unique :

« Nous sommes très heureux de ce projet. La construction d’un bateau innovant qui participera à une course hors-norme, emmené par Nicolas Troussel, illustre nos valeurs d’audace, d’indépendance d’esprit et de recherche de performance. Notre engagement dans la voile de compétition s’inscrit dans la confiance, et j’ai hâte de voir Nicolas et le bateau Corum écrire une grande histoire. »

Un skipper fier de sa nouvelle machine

Le marin Finistérien, récemment 3e de la Transat AG2R avec Gildas Mahé, a d’ores et déjà mis sa patte sur sa machine, le cinquième Mach40.3 aujourd’hui construit :

« Nous avons apporté quelques évolutions, des réglages, notamment sur la quête de mât, sur les voiles que nous avons pensé spécifiquement pour la Route du Rhum, et sur l’accastillage. Nous avons utilisé notre expérience, tout en sachant que le chantier avait déjà bien abouti le bateau après deux années de recul. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que nous avons fait le choix de ce plan Sam Manuard, car il est assurément compétitif et nous savons que nous partons ainsi, sans aucun retard côté technique. »

Prendre la mer au plus vite pour tester et valider

Dès les prochains jours, le Class40 Corum entamera une période de mise au point, mené par Nicolas Troussel qui ne cache pas sa hâte de naviguer de nouveau :

« Le premier gros rendez-vous sera la Drheam Cup, fin juillet, avec 736 milles à parcourir entre La Trinité-sur-Mer et Cherbourg. Avant ça, nous allons fiabiliser le bateau et le préparer au mieux pour la solitaire, en nous concentrant sur les réglages du pilote et les différents calibrages électroniques », note Nicolas Troussel qui compte passer autant de temps sur l’eau que possible. « Notre but est vraiment d’engranger le maximum de milles pour tout valider et tout tester avant la transatlantique. En ce sens, nous avons également prévu de faire le tour des îles Britanniques en août, afin de pousser le bateau dans des conditions un peu musclées en équipage réduit. Rien ne sera laissé au hasard. Nous serons réactifs pour rectifier ce qui doit l’être pour être le plus performant possible le jour J »,

Le Class40 sera également soumis au traditionnel test de jauge dès mercredi 30 mai. De quoi entrer de plain-pied dans la préparation de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.

Ils ont dit ...

Jean-Baptiste Epron, Graphiste-Navigateur : “Différent et élégant, c’était l’objectif. Corum a une robe originale, j’ai hate de le voir naviguer.”

Nicolas Groleau, chef de chantier chez JPS Production : “C’est un très beau bateau ! La construction du Class40 de Nicolas a débuté en début d’année. C’est un bateau dont nous avons rempli tous les objectifs en termes de construction et de qualité. En matière de Class40 de ce type, nous n’avons jamais fait identique au précédent, c’est-à-dire que nous l’avons toujours amélioré. L’expérience de Nicolas nous a amené à penser différemment, notamment dans le gréement pour améliorer l’efficacité. C’est donc un bateau qui est encore meilleur que les Mach40.3 qui ont gagné la dernière Transat Jacques Vabre par exemple.”

- Info presse Rivacom



A la une