Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca Demain C’est Loin

Vendée Globe 2024 : Nicolas Rouger vise un programme sportif, éducatif et artistique

mercredi 23 février 2022Redaction SSS [Source RP]

Nicolas Rouger, skipper sétois d’adoption, s’est entouré d’une équipe de spécialistes du secteur de la course au large, pour relever l’extraordinaire défi de prendre le départ du Vendée-Globe 2024. À 42 ans, après un parcours riche et éclectique, il souhaite partager pendant son aventure Aventure autour du globe les valeurs qui lui tiennent à cœur, à travers un programme exceptionnel qui s’articule sur trois axes : sportif, éducatif et artistique.

Nicolas Rouger : l’aventure Aventure dans la peau

Né le 18/09/1979 à Cheney au plein cœur de l’hexagone, Nicolas Rouger n’était pas destiné à devenir un skipper de course au large. À 5 ans, il tire ses premiers bords avec les amis de sa mère, dans la baie de Sète pendant les vacances d’été. Son besoin de se dépasser et son envie de découvrir des lieux reculés, l’ont amené à pratiquer l’alpinisme et la navigation hauturière. Mordu de voile, il choisit - entre ses 18 et 30 ans - de se consacrer à temps plein à sa passion. Il commence alors une carrière de skipper et de préparateur en Méditerranée où il a navigué en long et en large. Après avoir participé au circuit Mini 650 Mini 650 #mini650 de 2006 à 2009, il décide de faire un break, de se consacrer à sa famille et de rentrer dans une vie active plus “classique”.

Toutefois le rêve de s’aligner au départ du Vendée-Globe qui l’anime depuis son enfance, ne le lâche pas : en 2018 il décide de participer à la 10e édition de cette course emblématique avec le projet “DEMAIN C’EST LOIN”, inspiré du mythique titre d’IAM qui véhicule des valeurs chères à cet aventurier engagé des temps modernes.

“La voile est un milieu, par certains côtés, fermé. Grâce à ce projet je souhaite ouvrir la discipline au plus grand nombre, à travers l’art et l’éducation." déclare Nicolas “Ce que j’apprécie du fait de participer au Vendée-Globe, est que je pourrai raconter une belle histoire Histoire #histoire avec mon équipe et faire comprendre aux jeunes issus de tous les milieux sociaux que, quand tu as vraiment envie de faire quelque chose, tu y arrives”.

Un mode de financement original et engagé

Pour la toute première fois dans l’histoire Histoire #histoire du Vendée-Globe, l’Art est le principal sponsor d’un projet. C’est en effet la vente de chaque mètre carré de 300m2 de voile qui contribuera à recueillir les fonds nécessaires à payer le bateau, l’équipe et à reverser une partie des bénéfices à l’aide sociale à l’enfance. Hervé di Rosa (https://dirosa.org/herve/), artiste peintre en vogue, collaborera avec des jeunes artistes des Beaux-Arts et signera chaque mètre carré de la voile qui sera exposée au port de Sète, en amont du départ du Vendée-Globe.

Un programme éducatif sera proposé au corps enseignant, pour suivre l’avancement du projet et permettre aux élèves de s’intéresser aux valeurs du sport, du dépassement de soi, de l’écologie et aux nouveaux horizons, grâce aux courses du circuit IMOCA Imoca #IMOCA .

La vente d’une partie de la voile est encore ouverte : entreprises comme privés sont susceptibles de déduire des impôts la totalité du prix d’acquisition.

Plus qu’un bateau, l’IMOCA Imoca #IMOCA 60 de Nicolas sera une véritable œuvre d’art qui fera le tour du monde : une grande première dans le monde de la voile !


- Communiqué Gaia Coretti / https://dcl-2024.com/


A la une