Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course au large | Mini 650

Les Sables – Les Açores – Les Sables : Le Roy ou Delcroix 1er aux Sables dimanche matin ?

samedi 13 août 2022Redaction SSS [Source RP]

Alors que les leaders de la deuxième étape de la 9e Les Sables – Les Açores – Les Sables sont désormais passés sous la barre des 200 milles restant à parcourir, le dénouement demeure toujours aussi incertain. Qui de Pierre Le Roy (1019 – TeamWork) ou de Jacques Delcroix (753 – Actual) va finalement s’imposer dans ce second round ? La réponse est attendue demain entre 8 heures et 10 heures.

Selon les derniers routages, le premier pourrait devancer le deuxième d’une grosse heure mais un écart si faible convient évidemment d’être pris avec des pincettes d’autant que la météo pourrait jouer les trouble-fêtes en deuxième partie de nuit prochaine, avec un vent qui est prévu de mollir autour de 5-6 nœuds aux abords des côtes vendéennes. « On ne sait pas trop comment ça se terminer. De plus, il ne faut pas oublier que sur l’eau, les Ministes n’ont que très peu d’infos », rappelle Christian Dumard, le consultant météo de l’épreuve. S’il parait un peu audacieux de parier sur l’un plutôt que sur l’autre, ce qui est certain, en revanche, c’est qu’hormis une avarie, on voit mal aujourd’hui ce qui pourrait priver le météorologue lillois de la première place au classement général. Crédité d’une avance de 20 heures et 27 minutes sur son poursuivant le plus proche à l’issue de la première étape, le skipper de TeamWork fonce en effet tout droit vers la victoire et s’il parvenait à remporter cet acte 2, il deviendrait alors le troisième concurrent en Proto à réaliser le sans-faute sur cette Les Sables – Les Açores – Les Sables après Aymeric Chappellier en 2012, puis Ian Lipinski en 2016. Quid de la troisième place ? Elle devrait se jouer entre Arnaud Rambaud (850 – Permis de Construire – ACIEO) et Uros Krasevac (759 – Ashika II) mais au général, tout dépendra de l’arrivée d’Anne-Gaël Gourdin (679 – Roll my chicken) qui reste en embuscade.

Chez les Série, le jeu Jeu #jeu est en passe d’être complètement relancé. Les trois leaders après la manche aller, Jean Marre (991 – Sport dans la Ville – Time for the Planet), Julie Simon (963 – Dynamips) et Ulysse David (1025 – L’aventure Aventure d’Ulysse), sont tous relégués au-delà de la 18e place avec un retard supérieur à 70 milles sur le premier. Dans ce contexte, ceux qui pourraient réaliser une bonne opération au général sont Alessandro Torresani (1012 - Porco Rosso), Frédéric Bach (895 – Team Pokou) ou encore Léo Borthorel (987 – Les Optiministes – Secours Populaire). Pour eux, le verdict n’est pas attendu avant demain en fin de journée pour ce qui concerne l’étape et dans la nuit suivante pour ce qui concerne le classement final. Avantage au nord ou sud ? Comme chez les Proto, le suspense reste entier. Le jeu Jeu #jeu est, de fait, extrêmement serré alors que toutes les routes convergent vers Les Sables d’Olonne sous un effet d’entonnoir. Si les plus haut en latitude vont encore devoir négocier quelques zones un peu molles d’ici à l’arrivée, leurs rivaux plus au sud vont, eux, avoir une petite transition à gérer au nord de l’Espagne, histoire Histoire #histoire d’ajouter encore un peu de piment. Les derniers milles, en revanche, s’annoncent plus clairs, en tous les cas pour le gros du peloton, avec un flux relativement soutenu qui va osciller entre l’ouest et le sud-ouest ou l’ouest et le nord-ouest et qui aura pour effet de resserrer les écarts au sein de la flotte. De quoi promettre des arrivées en rafales à Port Olona entre dimanche soir et mardi matin !


Voir en ligne : Cartographie

Portfolio



A la une