SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Interview

3 Questions Net à Bruno Sroka, inventeur du tandem kitesurf

"Les premiers essais furent assez laborieux"

lundi 2 juin 2003Christophe Guigueno

Fabienne d’Ortoli, double championne du monte de kitesurf Kitesurf #Kitesurf 2001/ 2002, et Bruno Sroka, vice champion de france 2001, 9e européen, 19e mondial 2002, viennent de créer le premier tandem en kite. Chacun une aile dans les mains, les deux Brestois kitent côte à côte à 40 cm seulement l’un de l’autre. "C’est vraiment super sympa en navigation car nous pouvons nous parler et les gamelles sont assez rigolotes" explique Bruno. "Néanmoins, cela nécessite de bien se connaître pour anticiper les réactions de l’un par rapport à l’autre, et puis il est indispensable de vraiment bien maîtriser son aile." Mail interview.

1° Bruno, peux-tu nous remémorer tes premiers essais de Kite et ce qui t’as fait craquer pour ce nouveau sport ?

J’ai commencé le kite en même temps que Fab (Fabienne D’Ortoli) en juin 99. Durant l’hiver 98-99, j’ai croisé plusieurs fois Manu Bertin avec de drôles d’engins. C’étaient les premiers kite que je voyais. Nous avons commencé ensemble à Quiberon lors d’un stage d’apprentissage. De toutes façons, à cette époque, le matériel était rare, et valait mieux apprendre avec quelqu’un connaissant déjà la traction ! Ce qui nous a permis de connaître ce que l’on devait faire mais, surtout, ne pas faire. Dès les premières minutes avec un cerf volant de traction dans les mains, nous avons craqué pour le kite.

Cette sensation de liberté, je ne la retrouvais pas en planche : le gréement en planche réduit considérablement le champ de vision à l’inverse du kite. Et le fait de se retrouver avec du petit matériel, des sensations de légèreté... Il y avait tous les ingrédients pour nous attirer. Fab ne faisait pas de planche, mais du surf Surf #Surf , c’était donc pour elle l’occasion d’utiliser le vent.

Nous avons navigué un an très régulièrement et nous avons embrayé sur les compétitions pour arriver à notre niveau actuel.

Étant tous les deux basés sur Brest Brest #brest , nous avons vraiment de très bonnes conditions toute l’année pour concilier entraînement et les études (Fabienne est prof d’EPS mais n’exerce pas, elle pratique le kite à temps plein ; me concernant, je passe le concours pour devenir prof d’EPS et en parallèle j’effectue une maîtrise STAPS à l’UBO de Brest Brest #brest ). Grâce aux soutiens de la université, je peux aménager mon emplois du temps en fonction des compétitions ou de mes échéances sportives.

2° Quels conseils donnes-tu habituellement aux débutants en kite, qu’ils viennent du funboard ou de la voile...

De part ma formation (prof d’EPS + moniteur de kite), je recommande vraiment beaucoup de prudence pour débuter en kite. C’est une activité qui peut sembler facile mais néanmoins peu très vite tourner à l’accident. C’est dangereux, il ne faut pas le cacher. Donc mon premier conseil serait : ne jamais commencer seul. Allez prendre quelques heures dans une école de kite (la liste se trouve sur le site de la FFVL). Et surtout ne pas se surestimer.

En effet, il m’arrive fréquemment de donner des cours à des planchistes. La remarque habituelle : "ça fait 10 ans que je fais du fun..." C’est vraiment une activité différente, qui nécessite de réels apprentissages et une maîtrise du cerf volant. Oui, le fait d’être planchiste aide, mais lors de la deuxième phase ; une fois que l’aile commence à être maîtrisée. Alors un seul mot "prudence !".

Ces deux sports sont magnifiques et peuvent cohabiter ensemble sur l’eau. La pratique de l’un n’empêche pas la pratique de l’autre, puisque les conditions idéales pour le kite est la plage de vent 10 - 20 noeuds alors qu’en planche c’est plus excitant au delà de 20 noeuds.

3° Avec Fabienne D’Ortoli, tu viens de concevoir un kite tandem. Peux tu nous décrire l’engin et comment se passent les premiers essais !

L’idée a germé il y a près de 9 mois (et oui !!!!) lors d’une discussion avec Thierry (shaper qui fait les planches Procarbone (http://www.procarbone-kiteboards.com), les miennes et celles de Fab), histoire Histoire #histoire de découvrir une éventuelle nouvelle discipline kitesurf Kitesurf #Kitesurf , après le freestyle, la vitesse Vitesse #speedsailing , les vagues et la longue distance !

Il s’agit surtout d’un défi personnel : sommes nous capables de naviguer à 40 cm l’un de l’autre, de se coordonner et de contrôler le flotteur avec deux ailes ? J’ai donc proposé cette idée à Fab, et après réflexion (l’aventure Aventure était de taille ! cela demande beaucoup de disponibilité l’un envers l’autres, ce qui n’est pas toujours évident !), elle a accepté (ouf : !! : c’était dur !!! mais non...)

La planche construite, Fab est revenue sur Brest pour s’entraîner ; tout d’abord à terre dans 8 noeuds de vent pour coordonner nos mouvements d’ailes et trouver un code de communication Communication #Communication afin de se comprendre très rapidement.

Les premiers essais furent assez laborieux car nous avions vraiment du mal à nous coordonner. C’était gamelles sur gamelles et engueulades fréquentes ! Mais au fur et à mesure, on apprend à connaître les réactions mutuelles, et aussi les conditions idéales : eau plate, 12-15 noeuds. Les gamelles fréquentes étaient soit : "plaquage" (celui de devant se fait éjecter comme un plaquage rugby !!) ; soit "éjection" (celui de derrière ne tient pas, trop de puissance, donc, belle éjection, et homme à la mer !) ; soit emmelage d’aile, moins drôle et plus dangereux.

Au début, on réussissait à tirer un bord et on revenait à pied comme pour un débutant en kite. Puis avec l’entraînement, le retour, le cap. Actuellement nous sommes relativement à l’aise à naviguer ensemble.

Naviguer en tandem nécessite beaucoup de concentration et une confiance mutuelle l’un envers l’autre mais procure des sensations géniales et différentes.

Pour plus d’infos sur le tandem kite, contacter Bruno Sroka.


Dans la même rubrique

Kiteboard Pro World Tour : L’épreuve du Cap D’Agde des Kitesurfs est validée

Kitesurf • Grand Prix Petit Navire : Les Kitesurfers sont à Douarnenez pour le GP Petit Navire

KITESURF TOUR - Calvi : L’étape corse annulée faute de vent

NATIONAL KITESURF TOUR : Les meilleurs kitesurfeurs débarquent en Corse !


A la une