Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Ocean Fifty Arkema 4

Quentin Vlamynck, 2e 50’ de la Route du Rhum : "Je ne suis pas déçu parce que c’est Erwan qui gagne"

dimanche 20 novembre 2022Redaction SSS [Source RP]

Aux commandes de la flotte des Ocean Fifty Ocean Fifty #multi50 depuis le 12 novembre au soir sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum – Destination Guadeloupe, le skipper d’Arkema a réalisé une superbe course devant des concurrents beaucoup plus expérimentés en termes de navigation en solitaire, dont deux anciens vainqueurs. Véritable révélation de cette édition 2022, Quentin participait pour la première fois à la légendaire transatlantique en solitaire, un exercice de haute voltige sur ces trimarans rapides que sont les Ocean Fifty Ocean Fifty #multi50 . Au terme de 10 jours de course et d’un tour de la Guadeloupe d’anthologie, bord à bord avec Erwan Le Roux, Quentin prend la 2e place ce dimanche 20 novembre à Pointe à Pitre. Le jeune homme de 30 ans, vainqueur du Pro Sailing Tour 2022 en équipage a porté haut les couleurs d’Arkema pour la plus grande joie des 20 000 salariés du Groupe.

Arkema a démontré une parfaite maîtrise de son bateau mis à l’eau en 2020. « Je me sens bien, j’ai toute confiance en mon bateau, c’est l’avantage d’avoir participé à l’élaboration et la construction du trimaran. » confiait-t-il dans les moments les plus sauvages de la course.

À son arrivée à Pointe à Pitre ce dimanche, Quentin livre ses premières impressions :

« C’était une très belle course, une grande première pour moi, j’ai pris énormément de plaisir. Maintenant, l’expérience d’Erwan (Le Roux) a fini par payer. Mon bateau est en parfait état, il est prêt à repartir, nous avons fait du très bon travail avec les équipes à terre et moi en mer. Je pense que cette symbiose a permis de faire un beau résultat. Je ne suis pas déçu parce que c’est Erwan qui gagne, ça aurait été un autre concurrent, ça n’aurait pas été pareil (rires) ! J’avais un questionnement au départ de Saint-Malo sur la manière dont j’allais gérer la navigation en solitaire et cela s’est super bien passé. Même si la fin de course a été dure mentalement avec ce tour de la Guadeloupe, je n’ai jamais rien lâché.

Je ne m’attendais pas être en tête tout du long. Le bateau marche fort, preuve que tout le monde a bien travaillé, la team Lalou Multi et Arkema. Je les remercie tous pour leur soutien et leur confiance. J’ai envoyé un message à Lalou juste avant de franchir la ligne car je rêvais de lui apporter la coupe, lui qui est monté trois fois sur le podium (3e en 2002, 2e en 2010, 2e en 2014, ndlr) sans jamais la remporter. Lalou m’a dit qu’il pouvait maintenant me passer le flambeau. Désormais, je suis obligé de revenir sur La Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Je vais naviguer quatre ans de plus pour être encore meilleur. »

Une formation 100 % Lalou Multi

Le plus jeune skipper de la classe Ocean Fifty Ocean Fifty #multi50 a bénéficié d’un apprentissage de grande qualité au sein du team de Lalou Roucayrol, as du multicoque depuis plus de 30 ans, et d’une cellule de routage précieuse composée d’Alex Pella, Éric Mas et de Lalou lui-même. En communication Communication #Communication constante avec eux, Quentin a piloté de manière exemplaire son trimaran sur toute la descente de l’Atlantique. Chassé par Erwan Le Roux et Sébastien Rogues, grands prétendants à la victoire, le trimaran blanc-bleu-vert est resté constant, rapide et opportuniste dans les alizés parfois capricieux.

Lalou Roucayrol : « Quentin a fait une course exemplaire : 10 jours de course, 10 jours de présence en tête, il n’y a rien à dire ! Au départ de Saint-Malo, nous visions le podium, aujourd’hui il déjoue nos pronostics en tenant la dragée haute à des garçons très forts. Quentin réalisait sa première transat en solitaire en multicoque, le résultat est sans appel, il est incroyable. Les dix ans que nous avons passé à investir et croire en lui, avec le soutien d’Arkema, paient aujourd’hui. C’est aussi la preuve que les choix à long terme valent mieux que du court terme. Maintenant, Quentin a ses galons de marin de course au large, un marin avec lequel il faudra compter dorénavant. Je suis extrêmement fier du travail accompli. Ce qu’il a fait sur l’eau est l’aboutissement, la quintessence de tout le travail que nous avons mené tous ensemble. Il y a une école de course au large bretonne à Port-La-Forêt, il y en a aujourd’hui une autre qui se trouve dans le Médoc et qui s’appelle Lalou Multi ! ».


- Communiqué Arkema / arkema.com

Portfolio



A la une