SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Le départ de la 11e et dernière étape a été donné

jeudi 21 juin 2018Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le départ de la 11e et dernière étape de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace a été donné jeudi à 14h et c’est team AkzoNobel qui a été le plus prompt à s’élancer de Göteborg, suivi de près par Dongfeng Race Team. Au terme des 700 milles de ce parcours qui s’annonce venté jusqu’à La Haye, on saura qui, de MAPFRE, Team Brunel et Dongfeng Race Team, sera le vainqueur final de l’édition 2017-18 de la course autour du monde en équipage.

La tension se lisait sur les visages ce jeudi matin sur les pontons de Göteborg, à quelques heures du coup d’envoi de la 11e et dernière étape de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace . Avec trois bateaux virtuellement à égalité au moment de quitter la Suède (MAPFRE et Team Brunel avec 65 points, Dongfeng Race Team avec 64 mais quasiment assuré d’empocher le point de bonus du meilleur temps cumulé sur l’ensemble de la course), cet ultime tronçon de 700 milles entre la Suède et La Haye, aux Pays-Bas, va en effet décider de l’issue de cette édition 2017-2018 et sacrer l’une de ces trois équipes.

Jamais, en 45 ans d’une très riche histoire, cette issue n’a été aussi indécise, d’où l’extrême concentration affichée jeudi par tous au moment de monter à bord de leur Volvo Ocean 65. « C’est bon pour la course de voir trois équipes dans le même point. On est forcément un peu nerveux, mais surtout très excités, ça va être très intéressant », a ainsi confié Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team, avant d’ajouter, à propos de cette étape finale de 700 milles : « C’est un format que j’aime vraiment, comme une étape de Solitaire de Figaro, ça va être une grosse bataille, il faudra avoir une bonne vitesse Vitesse #speedsailing , faire les bons choix, bien réussir les transitions ». Et l’intéressé de conclure : « A l’arrivée, il y aura une seule équipe contente, les deux autres seront tristes, mais s’il y aura un beau premier, il y aura aussi un beau deuxième et un beau troisième, il n’y aura pas de honte à terminer sur le podium ».

Du côté de Team Brunel, l’équipe en forme du moment, victorieuse de trois des quatre dernières étapes, Bouwe Bekking, sept Volvo à son compteur mais aucune victoire, se montrait confiant : « C’est une fantastique manière de terminer cette course. Nous sommes sur une bonne dynamique, je pense que nous pouvons gagner. Si on va vite, je suis confiant quant à nos chances de battre les deux bateaux rouges ». Quant à Xabi Fernandez, à la tête de MAPFRE, il affichait lui aussi un état d’esprit combatif : « Nous sommes dans une situation incroyable, avec trois bateaux à égalité, nous savons qu’il n’y aura qu’un vainqueur, nous avons une mission, les battre ».

Deux heures plus tard, on retrouvait les mêmes au départ, dans une quinzaine de nœuds d’ouest-nord-ouest. Trop pressé d’en découdre, MAPFRE se mettait à la faute, volant le départ et obligé de recouper la ligne et donc de s’élancer en queue de peloton. Devant, c’est team AkzoNobel, assuré de terminer quatrième de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace mais déterminé à briller sur ses terres néerlandaises à La Haye (comme Team Brunel), qui prenait les commandes de la flotte, avec à ses basques Dongfeng Race Team. Auteur d’un excellent départ, de loin le meilleur du trio candidat à la victoire finale, l’équipage de Charles Caudrelier rêve entre Göteborg et La Haye de remporter du même coup sa première victoire d’étape et la Volvo Ocean Race, ce qui serait une grande première pour la Chine.

Pour cela, il faudra réussir à déjouer les pièges d’un parcours qui, selon Christian Dumard, prévisionniste de la course au sein de la société Great Circle, s’annonce très rapide, avec, une fois les marques de passages situées d’abord au sud-est de la Norvège (au près), ensuite devant Aaarhus, au Danemark (au portant), une descente de la Mer du Nord dans du vent fort de nord-ouest, jusqu’à 35-40 nœuds. « Ça va être une course de vitesse Vitesse #speedsailing , il n’y a pas de grandes options tactiques. Il va en revanche y avoir beaucoup de manœuvres et de changements de voiles, les skippers et les navigateurs vont vraiment devoir bien anticiper ces phases, bien réfléchir en amont à l’ordre des changements de voiles et au matossage pour optimiser les temps de manœuvres ». Et Christian Dumard d’ajouter : « Pour moi, c’est une étape qui va se jouer au mental. Ils vont forcément avoir des problèmes dans le vent fort annoncé, celui qui aura la capacité à garder son calme et son équipage impliqué fera la différence ». Verdict dans quelques jours aux Pays-Bas !

Le classement général de la Volvo Ocean Race :

  1. MAPFRE 65 points
  2. Team Brunel 65 points
  3. Dongfeng Race Team 64 points
  4. Team AkzoNobel 53 points
  5. Vestas 11th Hour Racing 38 points
  6. Sun Hung Kai/Scallywag 30 points
  7. Turn the Tide on Plastic 29 points

Portfolio



A la une