SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca LinkedOut

The Ocean Race Europe : Ruyant et Lagravière embarquent Bourguès, Ponroy, Crémer et Pernelle

lundi 17 mai 2021Redaction SSS [Source RP]

Thomas Ruyant disputera le premier grand rendez-vous post Vendée Globe de la Classe IMOCA Imoca #IMOCA , The Ocean Race Europe, dont le départ sera donné depuis Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. le 29 mai prochain, à la tête d’un équipage de 5 personnes, quatre hommes et une femme, aux compétences complémentaires et aux regards professionnels choisis pour participer toujours et encore à l’amélioration et à la progression du voilier LinkedOut accéléré par Advens.

Le casting voulu par le skipper Nordiste répond ainsi et sans surprise à deux grands critères, expertise professionnelle et qualités humaines. Au co-skipper Morgan Lagravière désigné pour l’accompagner dans la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 à l’automne, s’ajoute comme une évidence Laurent Bourguès, directeur technique chez TR Racing, fidèle d’entre les fidèles, le Maitre-voilier Quentin Ponroy et son regard exercé sur tous les aspects de la motorisation vélique du bateau, et Clarisse Crémer, dont le parcours et la facilité d’adaptation, tant en Mini 6,50 qu’en IMOCA Imoca #IMOCA , ont grandement impressionné Thomas, et dont les qualités humaines viendront harmonieuse compléter une start-list débordante d’énergie et d’enthousiasme.

A noter que Laurent Bourguès ne disputera pas la deuxième étape. C’est un autre pilier du team TR Racing, la structure de Thomas, François Pernelle, responsable du bureau d’études, qui viendra lors de cette étape apporter son exigence, et emmagasiner de précieuses expériences en vue de l’évolution permanente du bateau.


Thomas Ruyant

« Le choix de partir à cinq s’est très vite imposé compte tenu de la nature de ce The Ocean Race Europe. Il va falloir des bras, pour ne pas se montrer économe en manoeuvres et virements de bord. Le cockpit est suffisamment vaste pour que chacun y trouve sa place pour évoluer avec facilité. Le critère poids est largement compensé par le critère vitesse Vitesse #speedsailing d’éxécution.

Il est très important pour moi d’avoir Laurent (Bourguès) à bord. Il connait le bateau à fond et sera avec moi le référent technique du bord. Il a non seulement suivi toutes les phases de la construction de LinkedOut, mais a aussi beaucoup navigué à bord. Quentin (Ponroy), a dessiné nos voiles fabriquées par North. Il va se trouver en position idéale pour évaluer son propre travail et apporter toutes les améliorations nécessaires. C’est un garçon d’un calme impressionnant en toutes circonstances. The Ocean Race Europe sera pour Morgan l’occasion rêvée de « s’approprier » le bateau, d’y prendre ses marques dans la perspective de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . Clarisse a prouvé qu’elle a toute sa place sur le circuit IMOCA Imoca #IMOCA . Nous sommes ravis de pouvoir naviguer avec elle. François viendra suppléer Laurent en Méditerranée, avec lui aussi pour mission de se projeter sur l’avenir technique du bateau. »

Morgan Lagravière, co skipper.

« Je pense le casting très judicieux, avec une très intéressante composante humaine. Il n’y a là que des personnes profondément positives, garantes d’une super ambiance et d’une belle émulation pour pousser le bateau dans tous les registres de la performance. »

Laurent Bourguès : Directeur technique du bateau

« Cela fait plaisir de sortir du chantier. Il est vrai qu’on ne navigue pas assez sur ces bateaux. On navigue souvent en équipage lors de convoyage, mais avec cette The Ocean Rrce Europe, ce sera en compétition, avec des concurrents de très haut niveau. On va apprendre beaucoup. Cela fait longtemps que la classe IMOCA ne nous a pas proposé ce type d’événement et je suis très heureux d’y prendre part. L’objectif ultime du bateau est le Vendée Globe, mais de saison en saison, on fait beaucoup de développement sans trop naviguer. Les opportunités de tirer sur le bateau à 100% sont donc rares. »

François Pernelle, remplaçant de Laurent Bourguès sur la deuxième étape. Responsable bureau d’étude

« Ce sera très intéressant de naviguer sur ces bateaux et de les voir ailleurs que sur l’ordinateur, l’occasion de vérifier in situ si tout ce que l’on a imaginé en chantier fonctionne sur l’eau. C’est génial de pouvoir embarquer sur LinkedOut en équipage. Le parcours est très sympa et me rappelle un convoyage du bateau de Jean-Pierre Dick de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. à Nice. En tant que responsable du bureau d’étude, je modélise en informatique toutes les pièces nécessaires au bateau, je fournis les plans aux ouvriers du chantier. »

Clarisse Crémer :

« Je suis ravie d’embarquer à bord du voilier LinkedOut, avec Advens et Thomas Ruyant sur The Ocean Race Europe. Thomas est un grand marin qui a beaucoup gagné et qui a effectué un grand Vendée Globe. Il vient de l’école Mini Transat comme moi. Il a concocté un équipage de haut niveau sur ce Tour de l’Europe Tour de l'Europe #RDP13 avec Morgan Lagravière, Quentin Ponroy, Laurent Bourgués et François Pernelle. Cette compétition va me permettre d’engranger de l’expérience suite à mon Vendée Globe. C’est une parenthèse dans le contrat qui me lie à la Banque Populaire jusque fin 2021. Je suis également très heureuse de continuer à véhiculer des messages qui me tiennent à cœur en naviguant sur un voilier aux couleurs de LinkedOut, association très proche de l’association Lazare que je soutiens. L’inclusion de personnes en précarité est un sujet majeur. Remettre à l’emploi des exclus via le dispositif de LinkedOut, animer et développer des appartements partagés pour des personnes qui ont vécu dans la rue et des jeunes actifs via Lazare me paraît de bons moyens pour aider toute une partie de la population française de façon digne. »

Quentin Ponroy, Maitre-Voilier chez North Sails

« Je suis super content. Je ne m’y attendais pas. C’est une super opportunité d’un point de vue régatier, et professionnellement ce sera une opportunité unique d’observer sur l’eau les voiles que l’on fabrique, et en confrontation de surcroit. Les fabricants de voile manquent d’expérience sur l’eau et cette The Ocean Race Europe va me permettre d’analyser énormément de chose en situation réelle. »


- Communiqué AGENCE TB PRESS / www.thomasruyant.com

Portfolio



A la une