SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

Golden Globe Race

Golden Globe Race 2018 : 23 participants à un stade avancé pour partir des Sables le dimanche 1er juillet

vendredi 8 décembre 2017Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018 partira des Sables d’Olonne le dimanche 1er juillet 2018. L’événement marque le 50e anniversaire de la course du Golden Globe du Sunday Times en 1968/9, date à laquelle les concurrents pouvaient partir des ports du nord de la France ou du Royaume-Uni entre le 1er juin et le 31 octobre. Neuf aventuriers avaient pris le départ incluant les Français Bernard Moitessier et Loïc Fourgeron. Mais un seul d’entre eux est parvenu à bon port - Robin Knox-Johnston et son yacht Suhaili. Moitessier, naviguant sur le bateau le plus grand et le plus rapide, Joshua, aurait pu gagner (il a passé le Cap Horn 17 jours derrière le Suhaili) mais au lieu de chasser Knox-Johnston dans l’Atlantique, Moitessier a tourné vers l’est pour commencer une deuxième circumnavigation - " pour sauver mon âme" a-t-il dit.

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018 partira des Sables d’Olonne le dimanche 1er juillet 2018. L’événement marque le 50e anniversaire de la course du Golden Globe du Sunday Times en 1968/9, date à laquelle les concurrents pouvaient partir des ports du nord de la France ou du Royaume-Uni entre le 1er juin et le 31 octobre. Neuf aventuriers avaient pris le départ incluant les Français Bernard Moitessier et Loïc Fourgeron. Mais un seul d’entre eux est parvenu à bon port - Robin Knox-Johnston et son yacht Suhaili. Moitessier, naviguant sur le bateau le plus grand et le plus rapide, Joshua, aurait pu gagner (il a passé le Cap Horn 17 jours derrière le Suhaili) mais au lieu de chasser Knox-Johnston dans l’Atlantique, Moitessier a tourné vers l’est pour commencer une deuxième circumnavigation - " pour sauver mon âme" a-t-il dit.

23 skippers quasiment prêts pour le départ - 6 autres dans l’espoir de trouver un bateau et un sponsor à temps

A 6 mois du départ, la France compte cinq partants et demeure la nation la plus représentée. Deux nouveaux skippers ont annoncé leur participation, un autre fait son retour après avoir pris sa retraite, contre cinq skippers qui se sont retirés de la course.

Les nouveaux visages sont Ertan Beskardes, un ressortissant britannique né en Turquie qui a acheté un Rustler 36, le Commandant Abhilash Tomy, KC (38 ans) d’Inde qui a construit une réplique du Suhaili et Tapio Lehtinen (59 ans) de Finlande qui naviguera sur un Benello Gaia 36 de Sparkman & Stephens. La liste des engagés compte également un retour bienvenu de l’italien Francesco Cappelletti avec son Endurance 35.

Ceux qui se sont retirés pour des raisons personnelles ou financières sont Izabel Pimentel du Brésil, l’agriculteur britannique Ian Reid, deux Français, Lionel Régnier qui assiste désormais son compatriote Jean-Luc Van Den Heede, et Arsène Ledertheil, ainsi que le concurrent suisse Nérée Cornuz.

Le constructeur australien Mike Smith n’a tout simplement pas eu le temps de construire sa réplique du Suhaili de Sir Robin Knox-Johnston en 1968/9 et a maintenant décidé de reporter sa participation à la prochaine GGR en 2022.

Don McIntyre, le président de la course, a déclaré : « Plus le départ est proche, plus les pressions financières et personnelles augmentent, et il est inévitable que certains participants abandonnent. 23 skippers sont néanmoins déjà sur le pont pour être prêts pour le départ aux Sables d’Olonne le 1er juillet prochain. Cela laisse également 7 places disponibles pour les retardataires. Étant donné qu’il ne reste que six mois, ce sera une tâche difficile pour certains qui doivent acheter un bateau et le remonter, puis terminer leur voyage d’essai de 2 000 milles. Le temps nous dira combien de ceux-ci arriveront au but. "

Le 6 décembre, une première rencontre des skippers et des organisateurs a eu lieu aux Sables d’Olonne. Au programme, session de travail et première conférence de presse. Le lendemain, les skippers ont découvert les installations portuaires des Sables d’Olonne.

Yannick MOREAU, Président Les Sables d’Olonne Agglomération a déclaré : « Je suis heureux d’accueillir 14 des 23 skippers de la Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe en préambule du Salon Salon #Salonnautique Nautic pour leur première réunion de travail et leur premier rendez-vous avec la presse. Les 12 nationalités présentes sur 14 soulignent la portée internationale de l’évènement. Ces 2 jours passés sur le littoral marque une première immersion sablaise avant le grand départ. C’est la seule opportunité de les avoir quasiment tous réunis aux Sables d’Olonne avant le 16 juin et le départ du 1er juillet. ».

Le déplacement de la course aux Sables d’Olonne attire plus de sponsors La marque française RALF TECH, horloger traditionnel spécialisé dans les montres utilisées par les marins, devient le chronométreur officiel de la Golden Globe Race. Selon Don McIntyre : « Les skippers ne sont pas autorisés à transporter des appareils électroniques et doivent naviguer à l’aide de sextant, de cartes papier et d’un chronomètre. L’arrivée de RALF TECH en tant que sponsor officiel est importante pour les participants et l’événement. »

Parmi les autres nouveaux sponsors annoncés cette semaine, le groupe de construction PRB s’engage avec Philippe Péché, Métier Intérim a trouvé un accord avec son compatriote Antoine Cousot, rejoignant ainsi DHL (Susie Goodall) et Matmut (Jean-Luc Van Den Heede).


Voir en ligne : Press info www.goldengloberace.com

Portfolio



A la une