SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Ultim #LorientBermudes

Lorient-Les Bermudes-Lorient : François Gabart, 1er inscrit officiel à "une épreuve chargée d’histoire"

vendredi 19 octobre 2018Redaction SSS [Source RP]

Le trimaran MACIF, mené par François Gabart, est le premier inscrit officiel à Lorient-Les Bermudes-Lorient, dont le départ sera donné le 5 mai 2019. Le Charentais, qui s’apprête à s’élancer sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum -Destination Guadeloupe, se réjouit de participer à la renaissance de cette épreuve « chargée d’histoire ».

François, quelles raisons vous ont poussé, avec votre partenaire, à vous inscrire à Lorient-Les Bermudes-Lorient ?

Nous y allons parce que c’est une belle course qui arrive à point nommé dans notre calendrier, entre la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , en cette fin d’année, et Brest Oceans, la première course autour du monde en solitaire en Ultim Ultim #Ultim #multicoque , dans un an. Je n’ai pas connu Lorient-Les Bermudes, parce que je n’étais pas né ou trop jeune [il est né en 1983, NDLR], mais je sais que c’était une course importante dans l’univers de la course au large et une épreuve chargée d’histoire. C’est vraiment sympa de la voir renaître et je trouve que c’est important que notre participation contribue à la relancer.

Que vous inspire le parcours ?

C’est un parcours que nous connaissons bien, mais sur un format spécial, puisque c’est un aller-retour, ce que nous n’avons jusqu’ici pas fait en course. Il y a déjà le départ de Lorient, qui nous est forcément familier, parce qu’une grosse partie des équipes de course au large sont basées à Lorient et que nous y avons construit le trimaran MACIF [chez Keroman Technologies, NDLR]. C’est chouette d’avoir une grande course transatlantique qui parte de Lorient. Ensuite, même si nous ne nous y arrêtons pas, je suis aussi content de passer par les Bermudes, un endroit qui a récemment été important dans l’histoire de notre sport avec la Coupe de l’America. Quant au parcours en lui-même, il est intéressant, parce qu’on varie forcément les styles, entre un aller à l’encontre des systèmes météo de l’Atlantique Nord, sur un format qui ressemble à celui de la Transat anglaise, et un retour dans le bon sens où nous irons vite. Ça devrait nous faire une durée de course d’une dizaine de jours.

Que peut vous apporter cette course dans la préparation du tour du monde en solitaire ?

L’année dernière, nous avions participé à The Bridge quelques mois avant mon record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire. Nous nous étions alors dit que pour battre le record Record #sailingrecord de Thomas Coville, il allait falloir sortir de sa zone de confort, pousser le bateau de manière importante et naviguer en solitaire de façon assez proche du rythme en équipage, The Bridge m’avait en ce sens permis d’aller encore plus loin dans la performance. Sur Lorient-Les Bermudes-Lorient, avec un autre tour du monde en ligne de mire et une concurrence très relevée, je serai dans la même démarche : je chercherai à élever encore mon niveau de jeu sur le bateau. Ce format équipage est idéal pour pousser le curseur un peu plus loin.

Classements des éditions passées de la Transat en double Lorient - Les Bermudes - Lorient

1979

  • 1-Eugène Riguidel et Gilles Gahinet (VSD) en 34 jours 06 heures 31 minutes
  • 2-Eric Tabarly et Marc Pajot (Paul Ricard) à 5 minutes et 42 secondes
  • 3-Mike Birch et Jean-Marie Vidal (Télé 7 jours) à 7 heures

1983

  • 1-Pierre Follenfant et Jean-François Fountaine (Charente Maritime) en 22 jours 09 heures 12 minutes.
  • 2-Eugène Riguidel et Jean-François Le Ménec (William Saurin) à 1 heure 28 minutes.
  • 3-Patrick Morvan et Jean Le Cam (Jet Services) à 2 heures 43 minutes.

Portfolio



A la une