SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules Verne

MacArthur a pris le départ du Trophée Jules Verne

Kingfisher 2 au trousses de Géronimo dans le sillage d’Orange

jeudi 30 janvier 2003Redaction SSS [Source RP]

KINGFISHER2 a franchi la ligne de départ du Trophée Jules Verne au large d’Ouessant (ouest de la France) à 6 heures, 48 minutes et 49 secondes GMT (7h48 heure française) ce matin... Le catamaran a couvert près de 30 milles pendant leur première heure de course, sur les 26000 milles que compte le parcours autour du monde

Ellen MacArthur et ses 13 équipiers ont franchi à pleine vitesse Vitesse #speedsailing la ligne de départ du Trophée Jules Verne à 6 heures, 48 minutes et 49 secondes GMT (7h48 heure française) ce jeudi matin.

Après plusieurs mois de préparation et une escale technique épuisante de 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures à Plymouth, franchir enfin la ligne de départ est pour Ellen et son équipage un vrai soulagement : "On a franchi la ligne il y a 30 minutes et tout va bien, la mer est assez agitée mais on avance à 25-30 noeuds avec 3 ris tourmentin. Le bateau est assez à l’aise, on ne plante pas du tout dans les vagues. L’équipage va bien, tout le monde est content et à hâte de commencer cette histoire Histoire #histoire ".

Si le record Record #sailingrecord actuel (détenu par Bruno Peyron en 64 jours, 8 heures, 37 mintes et 24 secondes depuis mai 2002) reste le temps à battre, KINGFISHER2 devra franchir la ligne d’arrivée au moins 1 seconde avant le 4 avril à 15 heures 25 minutes et 13 secondes. Mais Olivier de Kersauson sur GERONIMO, également en course pour le Trophée, a déjà 2 jours d’avance sur le temps de Bruno Peyron après 19 jours de mer (partis le 11 janvier 2003). La pression est donc de taille pour KINGFISHER2, car le record Record #sailingrecord pourrait bien être amélioré de façon significative.

Les conditions à bord sont très difficiles ce matin. L’équipage a franchi la ligne de départ dans une nuit noire et froide, sous un fort coup de vent. Ils devraient retrouver ce type de temps dans les mers du sud, mais avant cela ils espèrent progresser rapidement à travers l’Atlantique en appréciant le climat plus agréable des tropiques et de l’équateur. Le temps de référence à battre pour cette première partie du parcours entre Ouessant et l’équateur est de 6 jours, 11 heures, 26 minutes et 21 secondes (temps établi par Geromimo la semaine dernière). Le premier point de repère dans leur descente vers le sud sera le Cap Finisterre, à l’extrémité nord-ouest de l’Espagne, 400 milles devant leur étrave. Ils devraient, si tout va bien, passer au large de cette parque de parcours dans le courant de la nuit prochaine, en espérant ne pas faire une mauvaise rencontre avec le pétrole qui s’échappe toujours du Prestige...

Information Kingfisher Challenges


LES CHIFFRES. A 6h48 GMT
- Position : ligne de départ
- Distance à parcourir : 24 712 milles (distance théorique la plus courte)
- Distance jusqu’au Cap Finisterre : 388 milles
- Avance/retard sur le record : (à venir)
- Vitesse maxi (bateau/vent) : 31,7 noeuds, 47,5 noeuds de vent


A la une