Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca & Class40 Arkéa Paprec

Yoann Richomme : "les passerelles sont nombreuses entre le projet Class40 et le projet IMOCA"

mercredi 7 septembre 2022Redaction SSS [Source RP]

Après un été studieux, l’équipe s’apprête à redoubler d’efforts dans les prochaines semaines en menant deux projets de front : la suite de la construction de l’IMOCA Imoca #IMOCA – dont la mise à l’eau est prévue début 2023 – et la préparation à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum – Destination Guadeloupe en Class40 Class40 #Class40 sur laquelle Yoann Richomme défendra son titre de 2018. Romain Ménard, directeur général du team, et le skipper reviennent sur ce coup d’accélérateur et leur grande motivation.

Un été, « riche en enseignements »

Yoann Richomme : « Entre le montage du Class40 Class40 #Class40 , les premières navigations, la participation à la Dhream Cup qui nous a apporté beaucoup (4e) et un stage début août à Port-La-Forêt, on ne s’est pas vraiment arrêté cet été si ce n’est une pause salvatrice en août. Mais ça a été particulièrement riche en enseignements. Nous avons pu valider les choix qui ont été faits au chantier ainsi que de nombreux réglages. C’est une phase particulièrement enthousiasmante parce qu’on s’entraide beaucoup et que les passerelles sont nombreuses entre le projet Class40 Class40 #Class40 et le projet IMOCA Imoca #IMOCA . »

Romain Ménard : « Malgré cet emploi du temps assez chargé, nous avons tous pu souffler pendant deux semaines en août. Cela démontre aussi la capacité de toute l’équipe à tenir les délais et la confiance que l’on s’accorde mutuellement. Et puis ça a permis à tout le monde de bien se reposer et d’attaquer dans les meilleures dispositions les deux prochains trimestres qui s’annoncent intenses avec la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum en Class40 et la mise à l’eau de l’IMOCA Imoca #IMOCA . »

Le Class40 et la « progressive prise de confiance »

Yoann Richomme : « Nous avons fait un très bon choix de bateau, performant quelles que soient les allures. Il peut atteindre des vitesses moyennes de 18 à 22 nœuds et a cette capacité à passer la mer en toutes circonstances. Je n’avais plus fait de courses en solo depuis 2019 et il y avait forcément des doutes sur ma réactivité, la hargne que je pouvais mettre en compétition. Mais notre Class40 étant tellement bien préparé par l’équipe que j’ai pu mettre toute mon énergie sur les navigations, les réglages et accélérer la prise en main. »

Romain Ménard : « Même si le planning a été très chargé et dense, les délais ont été respectés. Cela a permis à Yoann de disputer la Dhream Cup, d’assurer sa qualification pour la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum et de s’aguerrir avec le Pôle France Finistère Course au Large. On sent qu’il prend confiance progressivement, d’autant que c’est un support qu’il maîtrise déjà. C’est un compétiteur et il a hâte de défendre son titre sur la Route du Rhum ».

L’IMOCA, « un puzzle géant à assembler »

Yoann Richomme : « Le bateau est actuellement dans son moule et de nombreuses parties sont prêtes pour l’assemblage. Le pont, le cockpit, les foils et les safrans sont en cours de finition. Actuellement, c’est un puzzle géant qu’il faut s’évertuer à assembler. Mais le projet est mené de main de maître par Gautier Levisse (responsable du bureau d’étude), Simon Troel (responsable technique), le chantier Multiplast et l’ensemble de nos sous-traitants. Nous sommes dans les temps, sans avoir aucune obligation sportive immédiate ce qui permet de travailler avec sérénité. »

Romain Ménard : « Parvenir à être dans les temps n’est jamais anodin tant les aléas peuvent être nombreux. Là, nous sommes dans les clous avec le sérieux et la qualité qu’on attendait. Nous sommes ravis de la collaboration avec Multiplast et nos sous-traitants. On a encore un bout de chemin à parcourir mais ce qui est pris n’est plus à prendre. Nous avons débuté il y a quelques semaines la pose de la structure, nous nous projetons maintenant vers pontage du bateau et le démoulage de la coque. Ensuite, en novembre, nous poserons le cockpit. Au fur et à mesure, cela va devenir un travail de précision extrême qui s’achèvera au début de l’année prochaine. »

Le collectif, « une équipe solide »

Romain Ménard : « Depuis un an, nous avons la chance de constituer une très belle équipe en matière de compétition et de qualité humaine. C’est une belle satisfaction et on sent que l’énergie déployée est encore plus forte à mesure que les échéances arrivent. Nous avons une équipe cohérente avec des personnalités expérimentées et d’âge assez similaire, ce qui facilite les échanges. Ici, il n’y a pas de question d’ego. Chacun a son périmètre pour s’épanouir, se faire confiance et tous n’ont qu’un seul but : réaliser l’IMOCA le plus performant et aller le plus loin possible avec le Class40. »

Yoann Richomme : « En étant à ce point soudés et déterminés, nous commençons progressivement à devenir une équipe solide. Nous avons réuni différents profils où chacun apporte sa connaissance et son savoir-faire au service de notre réussite. Le fait de mener ce double programme permet de nous souder plus rapidement, de monter en puissance vers la Route du Rhum et d’être opérationnels pour les prochaines échéances ».

Paprec et Arkéa, « un lien de confiance »

Romain Ménard : « Nous avons la chance d’avoir des partenaires qui nous donnent l’opportunité de disputer la Route du Rhum en Class40 tout en construisant un IMOCA. Leur passion pour la voile et leur implication sont des moteurs dans notre engagement. Progressivement, nous tissons avec eux un lien de confiance : plus de 500 personnes, essentiellement des collaborateurs, sont déjà venues visiter le chantier. Ce n’est pas uniquement une relation de sponsors à équipe : dans notre état d’esprit, nous sommes collègues et nous leur ouvrons nos portes comme à des collègues. »

Yoann Richomme : « Nous allons poursuivre ce travail avec de nombreuses activations en septembre et des visites du chantier. C’est particulièrement enthousiasmant de constater à quel point la construction de l’IMOCA et notre aventure Aventure en Class40 intéressent et fédèrent chez nos partenaires. La Route du Rhum sera à coup sûr un beau moment de partage en interne avec tous les collaborateurs de Paprec et Arkéa. »

Programme à venir :

  • 10 septembre : Participation à la Fifty Fity Sail (la Trinité-sur-Mer)
  • Du 15 au 18 septembre : Participation à la 40’ Malouine Lamotte (St Malo)
  • 21 septembre : Conférence de presse de la Route du Rhum (Paris)
  • Fin septembre : Stage au Pôle France Finistère Course au Large
  • Début octobre : Chantier de fiabilisation du Class40
  • 6 novembre : Départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe à Saint-Malo

Portfolio



A la une